Comment fabriquer du compost

Comment fabriquer du compost ? Quel composteur choisir ? Comment avoir un compost plus vite ? Et à quoi l’utiliser ? En effet, l’automne produit des grandes quantités de déchets végétaux, il faut donc savoir les utiliser à bon escient !

Qu’est ce que le compost ?
D’abord, composter c’est recycler les déchets verts du jardin et de la maison pour qu’ils se décomposent. Puis, les micro-organismes et petits animaux (comme les bactéries et les vers de terre) vont transformer les déchets organiques en une sorte de terreau : le compost.
Ensuite, il faut savoir que c’est un amendement naturel à utiliser directement dans son jardin. Le compost est un fertilisant d’excellente qualité et 100 % naturel. Enfin, le compost allège la terre et économisera l’usage d’engrais, de terreau et d’eau.
De plus, composter permet de réduire notre empreinte carbone, en effet les déchets de cuisine et de jardin évitent de les transports jusqu’à la déchetterie.

Comment fabriquer du compost ?

D’abord, alternez une couche de déchets végétaux SAINS avec une couche de paille. Au cours de l’année, vous pouvez mettre les résidus de tonte, etc… Cependant ne mettez jamais des déchets végétaux de plantes ou d’arbres malades. Et, vous risqueriez de contaminer votre compost.
Ensuite, arroser, tasser, et ajouter de l’activateur de compost. La décomposition se produit en quelques mois.

Voici une liste non exhaustive des déchets que vous pourrez facilement composter :
Dans la cuisine ? les épluchures, les fruits et légumes abîmés, les coquilles d’oeuf, le marc de café, les filtres en papier, les restes alimentaires divers…
Et dans le jardin ? le gazon tondu, les feuilles exemptes de maladies…
Dans la maison ? les cendres de bois, le papier journal, les bouquets fanés, la sciure, les mouchoirs en papier…

En revanche, sans broyeur de jardin, il sera difficile de composter les branches et branchages. Il est aussi difficile de composter les noyaux, les trognons de choux, les os, et les cartons épais.

Bien entendu, le plastique, le verre et tout autres matériaux non organiques sont interdits dans le compost.

Voici plusieurs manières d’obtenir du compost :

compost en tas Comment fabriquer du compost : En tas :
Si vous avez un grand jardin, ou un petit coin pour cacher un tas disgracieux, cette méthode est très efficace. Il suffit d’empiler vos déchets. Ensuite, il faut le retourner régulièrement. L’aérateur de compost est particulièrement adapté pour cette tâche. Je vous conseille particulièrement un outil très pratique et résistant : le brass compost. Et, n’oubliez pas d’arroser régulièrement votre compost. De plus, la grande surface d’exposition à l’air sera un atout pour une bonne oxygénation.

 

 

compost en bacComment fabriquer du compost : En bac :

C’est la façon la plus esthétique de fabriquer du compost. En bois ou en plastique, le composteur génèrera un peu moins de compost qu’en tas. Et, il nécessitera aussi un arrosage un peu plus régulier.

 

 

 

Voici quelques exemples de composteurs : (cliquez sur les images pour en savoir plus)

Les règles d’or pour un compost réussi :

Premièrement, il faut arroser régulièrement.
Puis, il faut aérer et brasser le mélange. Cela favorisera l’action des micro-organismes, et homogénéisera le mélange. pour ce faire il faut utiliser : L’aérateur de compost ou le brass compost
Pour finir, il faut mélanger les différents déchets quand vous les mettez dans votre composteur.

Combien de temps faut-il ?
Il faut entre 3 et 5 mois pour obtenir un compost de bonne qualité. L’idéal est d’avoir un bac qui s’ouvre par le bas afin d’en avoir toujours de disponible. De cette manière, quand vous en prenez par le bas, le tas descend, et vous pouvez continuer à charger par le haut.

Le compost en pratique à la maison :
A la maison, utiliser une petite bassine ou un seau à compost. Dès que vous épluchez des légumes ou des fruits, prenez une double feuille dans un vieux journal ou des feuilles de papier essuie-tout. On pose les feuilles sur le plan de travail, et elles recueillent les épluchures. Simplifiant le nettoyage, les feuilles sont roulées en boule, pour le seau à compost.
Et faites de même avec les coquilles d’oeuf, de même que les filtres remplis de café passé. Aussi, nous y mettrons les petits sacs en papier kraft marron donnés par certains commerçants. Enfin, Les sacs à viennoiserie peuvent aussi suivre le même chemin.
Cependant, le seau à compost doit régulièrement être apporté sur le tas de compost; quand il pleut, on le laisse un peu dehors. Ainsi, les déchets sont ainsi humidifiés et seau à compost se nettoie…
Quand le gazon est tondu, les déchets sont mis sur le tas. En revanche, il faut éviter les adventices et mauvaises herbes de toutes sortes.
De même, les fruits abîmés, ramassés par terre, trop abîmés pour la compote, iront parfaitement enrichir le compost. Attention, ceux atteints de maladies n’ont pas leur place !
Enfin à l’automne, profitez de la chute des feuilles pour là encore alimenter votre compost.

Pour finir cet article, voici quelques conseils de lecture sur le sujet : (cliquez sur les images pour en savoir plus)

Guillaume

Ajouter votre commentaire